À propos du nom de « Darpan »

.

Le nom de Darpan m’a été donné par le mystique Osho. Ce maître hors du commun voyait littéralement à travers les êtres et décelait leur empreinte intrinsèque ou « caractère ».

À l’image des flocons de neige, tous similaires et cependant uniques, notre caractère est l’aspect qui nous distingue des autres, le parfum original de notre authenticité. Le caractère n’a rien à voir avec notre personnalité ; celle-ci étant le produit de notre héritage génétique, social, éducatif, religieux et culturel.

Darpan signifie « miroir ». Le nom entier est en fait : « Chetan Darpan » et peut être traduit du sanskrit comme étant le « miroir de la conscience ». Changer de nom marquait autrefois une rupture avec le passé, avec sa vieille identité et son histoire personnelle. Cela impliquait également de s’engager envers soi-même pour se libérer de ses attachements et devenir ou réaliser le sens profond du nom reçu par le maître.

Mon nom de baptême est « Gérard« , d’origine germanique, il signifie « lance dure ». Si ce nom a quelque résonance dans ma façon de percer à jour le faux et l’illusoire, le nom de Darpan révèle en fait la caractéristique unique de ma vraie nature : celle de refléter, comme un miroir, tout ce qui se présente devant elle. Concrètement, cela signifie que vous verrez en moi ce que vous êtes. Si vous voyez en moi de l’arrogance, c’est la vôtre que je vais refléter. Si vous voyez en moi de l’amour, c’est votre amour que vous percevrez. Le miroir est neutre, il ne choisit pas, il reflète ce qui se présente devant lui, sans discrimination.

Si une personne n’a plus envie de vivre, est fatiguée ou lutte contre ses noirceurs, je vais le sentir. Cette « faculté » est l’un des « instruments » qui me permet de voir à l’intérieur des gens et de leur révéler, s’ils souhaitent approfondir leur connaissance d’eux-mêmes, ce qui se passe en eux afin qu’ils puissent en prendre conscience et l’assumer. Ce n’est naturellement pas toujours confortable mais ne j’ai pas le choix. Je ne peux que ressentir. Toutefois, je sais que cela ne m’appartient pas et le miroir ne s’identifie pas au reflet.

Plus le miroir est propre et plus le reflet est fidèle. En me défaisant du malheur et des noirceurs qui vivaient en moi, je suis maintenant capable de refléter fidèlement ce qui se présente devant moi et vous n’y verrez que ce que vous  y projetez.

Dans ma vie dans le monde, j’utilise mon nom de baptême et mon nom de famille mais dans ma vie spirituelle, Darpan convient mieux car il est le reflet de ce que je suis réellement. Il ne faut pas y voir là un désir d’être spécial ou « exotique ». D’ailleurs, je ne suis attaché à aucun nom car ceux-ci ne sauraient me définir. Ils n’ont pour moi qu’une fonction utilitaire.

« Je suis un miroir tendu à la beauté de l’Être »   Darpan