L’éveil spirituel

« Lorsqu’il fut demandé au Bouddha quel était le chemin de la pratique, il expliqua que la vie spirituelle se développait de quatre manières.

La première est rapide et agréable. Par cette voie, l’ouverture et le lâcher-prise surviennent naturellement, comme une naissance facile, dans la joie et le ravissement.

Le deuxième chemin est rapide mais douloureux. Nous pouvons avoir à faire face à une expérience forte de mort imminente, à un accident ou à la perte insupportable d’un être que nous aimions. Cette voie traverse une porte enflammée qui nous enseigne le lâcher-prise.

La troisième forme de progrès spirituel est agréable et graduelle. Sur ce chemin, l’ouverture et le lâcher-prise ont lieu sur une période de plusieurs années, le plus souvent avec douceur et contentement.

La quatrième situation est la plus commune : l’évolution est, là aussi, lente et graduelle mais elle prend place principalement dans la souffrance. Les difficultés et les luttes y sont des thèmes récurrents ; c’est à travers elles que peu à peu nous apprenons à nous éveiller ».

Jack Kornfield « Après l’extase, la lessive » p. 158

Selon l’épanouissement de chacun, un être éveillé s’exprimera d’une certaine façon et son « enseignement » reflètera son propre parcours. C’est pourquoi, l’un déclarera qu’il n’y a aucun effort à fournir pour parvenir à l’éveil tandis qu’un autre soutiendra le contraire. L’un affirmera qu’il existe un processus et une pratique pour atteindre l’éveil alors qu’un autre dira le contraire. Tous deux ont raison selon leur propre parcours !

.
Cependant, cette situation met fréquemment les « élèves » ou « aspirants » aux prises avec cette contradiction, jette le trouble dans leur esprit et les empêche d’explorer leur vie intérieure, trop occupés à faire sens de tout ce qu’ils lisent et entendent à ce sujet.

Darpan a emprunté la 4èmevoie. Pour lui, le cheminement a été long, intense et ardu. Il a traversé un processus de transformation intérieure particulièrement exigeant, préparant ses terres intimes à recevoir la fleur de l’éveil. Il relate chaque aspect de cette « entreprise » dans son ouvrage intitulé : « l’aventure intérieure », un guide détaillé pour celles et ceux qui arpentent la face nord de leur « montagne spirituelle ».

« Il n’y a pas de pédagogie de l’éveil. Cependant,  il existe une pédagogie pour nous défaire de ce qui nous sépare de la révélation de notre être essentiel.

Mon approche est simple : je rassure le mental en expliquant, de façon logique et pratique, la nature des empêchements et la façon de les dépasser. Lorsque la compréhension grandit, le mental se détend et coopère, les résistances s’amoindrissent et il devient possible d’entrer en contact avec sa présence et sa profondeur. »

« Au cours de ma vie, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des êtres chez qui l’éveil était advenu selon les quatre possibilités. J’ai goûté à la présence merveilleuse de certains mais ils n’ont pas pu m’aider par rapport aux difficultés que je rencontrais. Seuls ceux qui avaient emprunté la quatrième possibilité ont pu m’éclairer et me guider pratiquement car ils connaissaient la nature des défis qui se présentaient à moi ; ils les reconnaissaient dans leur propre expérience. »